Chalon dans la rue en grève, plus de 2000 manifestants !

jeudi 24 juillet 2014
Dernière modification : vendredi 25 juillet 2014

Chalon dans la rue en grève, plus de 2000 manifestants

Aujourd’hui, jeudi 24 juillet 2014, nous, travailleurs du festival de
Chalon dans la rue, artistes, techniciens, bénévoles, précaires avons
décidé de répondre à l’appel national à la grève.

Cette mobilisation se déroule alors que se réunissent les signataires et
non signataires de l’accord du 22 mars agréé par le gouvernement le 26
juin. Nous envoyons un message à tous ceux qui sont autour de la table
ronde à laquelle se sont joints la CIP, Recours Radiation et l’Ufisc.
Nous envoyons un message pour affirmer que nous sommes attentifs,
mobilisés, et que nous ne cesserons pas la lutte tant que ce protocole
injuste, néfaste et imposé par le MEDEF ne sera pas abrogé.

Nous envoyons le message au gouvernement que nous refusons la politique
d’austérité dont nous voyons déjà les effets dévastateurs partout en
Europe. Une politique d’austérité légitimée par une prétendue crise.

Nous voulons aussi nous adresser maintenant aux personnes présentes, au
public, aux festivaliers pour dire que ces accords concernent tous les
travailleurs précaires, intermittents de l’emploi, saisonniers ...

Nous voulons dire à toutes et à tous que nous nous battons pour un
système solidaire qui défende les services publics, l’éducation, la
santé, la culture, et qui mette les individus au coeur de notre société.

CE QUE NOUS DEFENDONS NOUS LE DEFENDONS POUR TOUS

Plus de la moitié des compagnies est en grève, l’accueil du festival est fermé. La manifestation est partie en début d’après-midi de la place de la mairie.

Préfecture, Pôle emploi, siège du PS, chambre de commerce et d’industrie, agences d’intérim, tous ont fermés préventivement.

Personne au Medef ne souhaite venir parler aux manifestants.

Demain, vendredi, on continue !

14h, Rdv action basket à à l’échangeur

18h AG salle Marcel Sembat

Une prise de parole filmée ce 24 juillet

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article7305