Dimanche 10 août

jeudi 17 juillet 2014
Dernière modification : dimanche 10 août 2014

Bagnolet


Sans aucune réponse concrète des autorités publiques, sinon des expulsions répétitives les poussant à survivre dans des conditions de plus en plus indignes, les migrants du collectif des Baras ont fait place nette du campement sous l’échangeur et se sont installés dans des locaux vacants à Bagnolet, auparavant occupés par un pôle emploi.

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article7256