Une lettre aux publics : Il existe des alternatives, texte court

jeudi 12 juin 2014
Dernière modification : jeudi 12 juin 2014

Cher public

Cher public,

Nous sommes frappés en Europe et dans le monde par des politiques d’austérité voulues par les gouvernements.

Aujourd’hui, en France, l’assurance chômage est encore une fois violemment attaquée dans ses principes fondateurs au nom de ces mêmes politiques.

Nous, précaires, intérimaires, intermittents, artistes et techniciens du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel, défendons une autre politique, basée sur la solidarité, contre les stratégies néolibérales et le culte de la concurrence qui guident les réformes actuelles.

Nous portons des propositions concrètes et crédibles pour un nouveau modèle fondé sur la réalité des conditions de travail et d’emploi actuelles.

Nous demandons à ce que ces propositions soient prises en compte.

Nous demandons au Ministre du Travail, Monsieur François Rebsamen, de ne pas agréer l’accord UNEDIC du 22 mars.

Il faut renégocier. Il existe des alternatives.

Une lettre aux publics : Il existe des alternatives
Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article7173