Radiation Pôle emploi : le « suivi mensuel » a vécu, place au contrôle informatique continu ?

vendredi 18 juin 2010
Dernière modification : lundi 21 juin 2010

Lundi 27 mai nous intervenions à nouveau au Pôle emploi de la porte d’Auteuil dans le 16ème pour faire annuler la radiation d’un allocataire .

Avant que l’on vous coupe les vivres, appliquez-vous à jouer la sale comédie du « demandeur d’emploi ».

Une fois encore, le motif de radiation invoqué est l’« insuffisance d’actes positifs et répétés de recherche d’emploi ». Cela fait partie des « obligations » imposées aux chômeurs..., mais le courrier reçu comporte deux mentions bien moins classiques qui augurent mal de ce que va devenir l’usine-à-gaz du suivi mensuel imposé, dont des syndicalistes de Pôle emploi ont annoncé la suppression (voir : Pôle Emploi : le « suivi mensuel personnalisé » est enterré) tandis que la direction de Pôle emploi se refuse à confirmer ce bug majeur... et prépare, à l’occasion d’une baisse annoncée des effectifs à Pôle emploi, une modernisation du contrôle des chômeurs.

Pôle emploi reproche trois choses au radié. Premièrement, n’avoir pas fourni de preuves de recherche d’emploi. L’allocataire a pourtant déjà fourni de telles preuves par un fax indiquant les postes auxquels il a postulé ces derniers mois.

Suspect d’être en vacances ?
D’avoir jonglé avec son bracelet electro-informatique ?

Deuxièmement, une mention manuscrite prend prétexte de congés pris lors de convocations avec un conseiller pour indiquer « Congés déposés à chaque convocation ( 21/12/09, 30/12/09, 08/03/10, 06/05/10) ». On lui reproche donc de prendre des congés, trop de jours, trop souvent. Ces absences étaient pourtant déclarées sur le site internet de Pôle emploi. Où est la faute ? Quel est le manquement au devoir du chômeur ?

Le chômeur doit, en principe, déclarer toute absence supérieure à 7 jours, dans la limite autorisée de 35 jours d’absence par année civile. Pour ce faire, le chômeur qui s’est crée un « espace personnel » sur le site de Pôle emploi accède à son dossier puis y déclare un « changement de situation », en l’occurrence un congé. Comme toujours, il est prudent face à ces institutions d’ « agir en huissier », de garder une preuve (une copie d’écran) de sa déclaration. Une absence à convocation durant un congé déclaré ne peut entraîner ni avertissement avant radiation ni radiation. Des chômeurs inscrits ayant autre chose à faire que d’aller individuellement à Pôle emploi utilise ce moyen pour prendre congé du suivi mensuel. Autant le savoir quand toute menace de sanction de Pôle emploi peut être archivée dans le dossier du chômeur et qu’avec le nombre de sanctions ou de menaces de sanctions, c’est la nature des sanctions applicables qui s’aggrave, allongeant les « suspensions » lorsqu’il y a des antécédents.

Le mérite évalué par internet

Faut pas rigoler avec un contrôle qui va au delà de ce qu’il peut selon les textes mêmes qui le régissent. Caf ou Pôle tentent leur chance en carottant des allocs et s’y entendent très bien en tentatives « hors les clous » de « réduction du déficit public » au détriment des pauvres. Que la moitié des chômeurs soit non indemnisés, que le revenu concédé soit dû à la société, voilà qui fait office de normes pratiques, à défaut d’être légale.

Le troisième motif invoqué par le courrier de Pôle emploi -lui aussi absolument extra réglementaire - est le plus inquiétant : « Votre espace emploi est sans mouvement depuis Février 2010 (vierge, sans C.V) ». On le sanctionne donc pour ne pas avoir consulté son espace personnel internet durant 4 mois ! Il est certes prévu de procéder prochainement à sa propre inscription au chômage par internet, histoire de libérer du temps de travail des conseillers de Pôle pour l’affecter à des tâches de contrôle, mais disposer et utiliser un espace internet Pôle emploi ne fait pas encore partie des devoirs du chômeur... Décidément, Pôle emploi cherche à tout mesurer et au moyen de chaque prise disponible.

Face au délire bureaucratique assisté par ordinateur, saisissons le gros animal au guichet. Au début de cette visite là, le réflexe sempiternel : envoyer paître... L’employée « d’accueil » commence donc par répondre à l’allocataire que le directeur du site est absent. Nous lui disons que nous l’accompagnons. Et voilà que subitement le dirlo apparaît. Après avoir été menacés d’évacuation, nous serons reçus, le directeur procédera à la réinscription rétroactive, sans pertes de droits et sans mentions dans le dossier de l’allocataire.

Selon les termes du directeur, le suivi par Pôle emploi aura lieu plus près du domicile dans le cadre du « suivi géographique », le suivi obligatoire des chômeurs ne sera plus forcément mensuel mais « adapté selon le profil », sans plus de précisions. Allons nous être traçables par Pôle emploi sur internet après, par exemple, nous être inscrits nous-mêmes pour éviter le 39 49 et les refus d’accueil au guichet ? Le pire n’est jamais certain. Reste à saper ce qui le prépare au présent, comme l’ont fait les chômeurs grévistes bretons en occupant deux jours de suite le Pôle emploi de Carhaix.

Lors de cette visite collective, les « motifs » de sanction sont tombés et la radiation avec, mais combien de chômeurs font l’objet de décisions de Pôle emploi qui ne sont jamais mises en cause ?

Face aux dérobades, aux délais, aux faux prétextes, à la non réponse des institutions sociales, des actions collectives donnent chaque semaine des résultats que des ayants droits isolés auraient bien peu de chance d’obtenir. Le temps manque pour raconter ces actions qui prolongent la grève des chômeurs à Paris.

Ni emploi forcé, ni management, ni culpabilisation, grève des chômeurs !

17 affiches pour la grève des chômeurs - CAFards, Montreuil

Ni emploi forcé, ni culpabilisation, ni management, grève des chômeurs !

Appel de la coordination des collectifs de chômeurs et précaires : tous en grève à partir du lundi 3 mai !

Que vive la grève des chômeurs : les revendications soutenues lors des deux jours d’occupation du Pôle de Carhaix / Grève des chômeurs : Deuxième journée d’occupation du Pôle Emploi de Carhaix / Invitation à tous les collectifs prenant part, ou désireux de prendre part, à la « grève des chômeurs et précaires », à une coordination nationale / Blocage de la plateforme téléphonique 39 49 de Pôle emploi à Rennes / Soutien de chômeurs en grève aux grévistes de Pôle emploi à Bordeaux, Nancy, Brest, Rennes, Paris / Pôle emploi : entretien fictif, prestation imposée et thunes bloquées à Joué-Lès-Tours /À Rennes comme ailleurs, ni colonisation du temps libre, ni coaching, grève des chômeurs ! / RAS L’PÔLE !! Les salariés seront en grève à partir du 8 juin - Informations et positions syndicales sur l’accueil et la grève des chômeurs / Grève des chômeurs : échos de Perpignan, Lyon, Nantes, Bordeaux, Montreuil et Paris / Leur solidarité nous fait crever - Grève des chômeurs en Dordogne / On a le temps, la détermination et rien à perdre, rdv lundi 31 mai - Collectif brestois en marche contre l’injustice sociale / L’heure est à la contre-offensive ! Coordination des Collectifs de Chômeurs et Précaires de Bretagne / Accrochage sur le chantier du siège social du Crédit agricole en Bretagne : Les banques s’engrècent... Vive la grève des chômeurs et précaires ! / Visite du Pôle emploi du Pharo à Marseille, B. rétablie dans ses droits ! / Rassemblement jeudi 27 mai à la direction régionale de Pôle emploi à Lyon / Rejoignez la grève des chômeurs lundi 31 mai à Nantes / Grève des chômeurs : de Pôle en Caf à Antony / La Grève des chômeurs s’invente à Nancy : c’est la C.R.I.S.E. ! - Coordination Révoltée des Invisibles Solidaires et Enragé-e-s / La Grève des chômeurs déménage un Pôle emploi à Rennes / Grève des chômeurs : Aux conseillers de Pôle emploi / Chronique du piquet des chômeurs en grève à Montreuil / Grève des chômeurs : Absence à convocation autorisée après l’occupation de la direction régionale de Pôle emploi Bretagne / Pendant que les chômeurs et précaires trinquent, les DG de Pôle Emploi boivent du champagne. / La grève des chômeurs investit des Pôles emploi et des CAF à Quimper, Brest, Rennes, Nice, Menton, Montpellier, Paris, Caen, Lannion, Lorient, Tours / Occupation de la salle du conseil d’administration du siège de Pôle emploi ce 3 mai - Grève des chômeurs ! / Inventer la grève des chômeurs, des intermittents et des précaires / Pour une grève des chômeurs et précaires à Tours / Grève des Chômeurs - Soutien aux actions collectives des chômeurs et précaires - Solidaires SUD Emploi / Union syndicale Solidaires / Grève des chômeurs, intermittents et précaires : travailleurs sociaux, soyons solidaires de ceux qui occupent - Collectif NRV / Appel aux précaires : faisons de la grève du 3 mai le début d’une lutte prolongée / Contre les sous-traitants de Pôle Emploi, occupation de deux agences de coaching à Rennes / Pourquoi une grève des chômeurs et précaires ? Collectif du 3 mai, Rennes / Sur les décombres du plein emploi : 9 Pôles et 6 boites de coaching occupés à Brest, Paris et Rennes / Ni Policemploi, ni coaching, rdv jeudi 22 avril

Appel au lundi 3 mai - collectif brestois en marche contre l’injustice sociale

Thèses sur la grève des chômeurs et précaires

Engageons dès maintenant une grève des chômeurs contre notre subordination à l’ordre économique - Mcpl, Rennes

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère - L’Interluttants n°29, hiver 2008/2009, Coordination des intermittents et précaires

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article5102