Les ours sont inquiets...

vendredi 19 janvier 2007
Dernière modification : dimanche 28 janvier 2007

La planète peut bien s’échauffer jusqu’à sa destruction, il fait froid dans ce monde et ça commence à se savoir. Les ours sont inquiets. En ces temps de blizzard électoral, de raideur psychique, de glaciation culturelle et de désastre social, précaires ou intermittents, chômeurs et autres atomisés éprouvent, parmi d’autres nécessités, le besoin de lieux de rencontres et de paroles. Besoin que s’instituent des espaces publics qui ne soient pas gangrenés par la logique marchande, la concurrence et l’esthétique afférente.

Après bien d’autres rendez-vous collectifs, la CIP-IDF accueille ’Remonter le col à cet univers cassé’ ; entre présence et absence au moindre truc, entre volonté d’accueillir et méfiance logique vis à vis des gestes qui se fondent à partir de constats catastrophistes (opportunisme et/ou sincérité) ; Qu’est-ce qu’on fout là ?

Nous cherchons à continuer de bricoler d’autres usages du temps en ce lieu conquis de haute lutte. Les erreurs seront nombreuses, mais qu’importe, c’est parfois l’expérience qui prime. Tout comme il nous importe de partager le souci, l’attention portés à ce qu’un lieu pourrait permettre de fabriquer encore, par exemple lors d’une assemblée à laquelle vous êtes invités, le 30 janvier à 20h et qui prendra pour point de départ l’injonction « ON NE JOUE PLUS ! » , pour en interroger l’actualité, en quoi ce ce mot d’ordre a-t-il modifié pratiques et pensée des lieux depuis 2003."

Envoyez vos chèques de soutien à l’ordre de AIP
CIP-IdF : 14-16, quai de la Charente 75019 Paris
Sur votre demande une attestation peut vous être fournie.

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article3207