Réseau MAYDAY Paris : A Paris, du fric pour les précaires, maintenant !

mardi 28 novembre 2006
Dernière modification : mercredi 29 novembre 2006

Communiqué du réseau MAYDAY Paris

Nous occupons aujourd’hui l’espace financement des entreprises de moins de 20 salariés de la Mairie de Paris, sis au 81, rue des Vignolles 75020.(« Espace Commerce et Artisanat »)

Chômeurs, intermittents du RMI, salariés précaires du département ou du
privé, nous sommes les grands oubliés du développement parisien.

Il y a quelques jours, Bertrand Delanöe faisait en conseil de Paris une
communication sur le développement économique depuis cinq ans : le Maire
est heureux parce que Paris est classée avant Londres, qu’il s’agisse de
la présence dans la capitale de grandes entreprises et de leur dirigeants,
ou de l’implantations de foires internationales.

Le Maire est ravi d’avoir mis à disposition des centaines de milliers de
m2 pour que les entreprises puissent s’installer, la Ville n’hésite pas à
allonger des dizaines de millions d’euros pour faciliter la vie des
entreprises : multiplication par dix des aides pour le placement privé des
demandeurs d’emploi, c’est-à-dire subventions à la pelle pour MANPOWER et
ALTEDIA, mise à disposition de locaux, permanences juridiques gratuites...

Et les précaires dans tout ça ? Doivent ils se contenter de voir le
chômage baisser, quand la reprise d’emploi se fait dans des secteurs non
choisis, à temps partiel, pour un salaire qui ne permet pas plus qu’un
minima social de se loger et de vivre ?

Devons nous nous réjouir de ces nouveaux commerces , de ces immeubles de
bureau qui poussent comme des champignons, quand un Rmiste sur deux n’a
pas de logement , quand même dormir dans la rue ou dans une tente devient
impossible ?

La Ville nous refuse les miettes ? Nous venons chercher notre part du
gâteau !

Aujourd’hui, collectivement nous souhaitons remettre et voir satisfaites
nos demandes d’aides par les adjoints concernés.

Individuellement, les services sociaux ont toujours une bonne raison de
nous envoyer balader : parce qu’on n’a pas retrouvé d’emploi, ou qu’on en
a retrouvé un qui nous fait perdre nos droits, parce qu’on n’est pas
depuis assez longtemps sur Paris ou parce qu’on est trop connu des
services sociaux, parce qu’on n’a pas le bon titre de séjour ou le bon
statut.

Le seul critère acceptable, ce sont nos besoins : bien manger, se loger,
financer une formation, un accès aux transport, à la culture....

mardi 28 novembre 2006

Réseau MAY-DAY PARIS (Visitez le site : http://www.maydayfr.org/)

Manifestations à Paris :
Manif « S.I.D.A. où sont les candidats ? » - Act-Up
le 30 novembre 18h Place de la Bastille

« Manifestons ensemble contre la Précarité » - Réseau May Day
le 2 décembre 14h Place de la République

« Intermittents : le dégraissage sera massif ! » - CIP - CGT spectacle
Grève et Manifestations
le 6 décembre 14h30 Palais Royal

Adresse originale de l'article : http://www.cip-idf.org/spip.php?article3089