CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Communiqués  >  Année 2018  >  Autres communiqués  >  Les intermittents et précaires n’appellent pas au calme

Les intermittents et précaires n’appellent pas au calme

Publié, le mardi 11 décembre 2018 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : jeudi 13 décembre 2018


Réunis ce lundi 10 décembre 2018 en assemblée générale au Théí¢tre de la Colline, les intermittents, chí´meurs, précaires assemblés í l’appel de la CGT spectacle ont choisi de déborder le cadre syndical et d’accélérer le mouvement pour lancer un appel í se joindre immédiatement au mouvement de révolte et de blocage en cours dans le pays.

Communiqué de l’A.G. de la Colline du 10 décembre 2018

í€ l’unanimité l’Assemblée Générale des intermittent.e.s, intérimaires, chí´meur.se.s, précaires, professionnel.le.s du spectacle et de l’audiovisuel permanents ou non, réunie le lundi 10 décembre 2018 au Théí¢tre de La Colline í Paris, se réjouit du mouvement des Gilets Jaunes de son ampleur et de sa détermination.

C’est avec ces Gilets Jaunes que nous devons porter nos revendications sur l’assurance chí´mage, ainsi que nos autres revendications.

Nous appelons í ce que ces mobilisations et blocages se poursuivent dans la grí¨ve générale, sans laquelle nous ne gagnerons pas.

Nous appelons les confédérations syndicales í la construire dí¨s maintenant.

La Cip-idf rappelle pour sa part :

« ¢ que nous sommes tíªtus, comme le sont les faits : six chí´meurs sur dix ne sont pas indemnisés. Nous n’envisageons donc aucun retour au calme tant qu’une exigence de base ne sera pas satisfaite : une véritable indemnisation du temps chí´mé ; chaque jour chí´mé doit íªtre un jour indemnisé [1]. »¢ que nous intégrons le mouvement des Gilets Jaunes pour davantage de justice sociale et fiscale en étant décidés í combattre toute tentative de faire porter une quelconque responsabilité de la situation actuelle aux demandeurs d’asile et autres migrants ou í leurs descendants.

Préparons la grí¨ve partout oí¹ c’est possible, rejoignons les points de blocage et les lieux de rassemblements publics existants [2], prenons part aux mobilisations du samedi.

Rdv lundi 17 décembre í 19h pour une nouvelle assemblée générale í la bourse du travail, 3 rue du Chí¢teau d’Eau, métro République.



Notes :

[1] En annulant la hausse de la CSG des retraités qui perí§oivent moins de 2000 euros, on admet que ce revenu est un minimum incompressible. L’exigence que chaque jour chí´mé soit indemnisé et le soit a minima au niveau du SMIC JOUR ne se heurte pas au manque de richesse mais í l’orientation politique í laquelle cette société est assujettie. Voir Contre-propositions pour une réforme de l’assurance-chí´mage des salariés intermittents.

[2] Par exemple í Montreuil



Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0