CIP-IdF/Commune Libre d'Aligre : 3 rue d'Aligre-75012-Paris / Tél: 0140345974 Contact Plan


Suivez la CIP

             

Abonnement liste infos

Abonnement liste de discussions et débats

L'essentiel

 

recherche :

Accueil  >  Commissions  >  Droits des intermittents (CAP)  >  Face aux contrí´les, ensemble et nombreux : réunion le 25.11.06 í 15h00

Face aux contrí´les, ensemble et nombreux : réunion le 25.11.06 í 15h00

Publié, le mardi 14 novembre 2006 | Imprimer Imprimer |
Dernière modification : mardi 14 novembre 2006


Le protocole du 26 juin 2003 n’est toujours pas abrogé. La CFDT accepte désormais de signer le cynique « protocole du 18 avril 2006 » concocté par les gestionnaires de l’UNEDIC.

Pour donner son accord la CFDT réclamait :
- d’une part que la PPL (Proposition Parlementaire de Loi) initiée par le Comité de suivi regroupant Coordination, syndicats représentatifs et élus de tous bords ne soit pas déposée
- d’autre part une politique de contrí´le accru du gouvernement sur les pratiques d’emplois des intermittents.

La premií¨re exigence a été effectivement remplie, puisque le 12 octobre dernier, la discussion de la PPL a été, par un artifice de procédure, repoussée par le gouvernement aux calendes grecques.

La seconde exigence, les contrí´les sur les intermittents et les compagnies, est déjí mise en place par le gouvernement.

L’entrée en vigueur de la convention tripartite Etat-ASSEDIC-ANPE, en septembre 2005, a permis l’organisation et la mise en Å“uvre de dispositifs multiples, répartis entre les services de l’ASSEDIC, de l’URSSAF, de commissions interministérielles telles que la COLTI (Comités Opérationnels de Lutte contre le Travail Illégal).

Les méthodes varient, les mobiles diffí¨rent, les contrí´les peuvent íªtre sournois ou brutaux.

Celui dont ont été victimes des intermittents d’Annecy, menottés, fouillés au corps, et soumis í des gardes í vue a été l’occasion de prendre conscience de ce qui se passe depuis un an.

Qui peut croire qu’il sera possible de sortir seul de cette nasse vers laquelle on nous dirige ?

Les contrí´les dans le secteur du spectacle vivant et de l’audiovisuel obéissent í une volonté politique visant í instaurer d’abord un climat de peur, í réduire ainsi le nombre d’intermittents, et í terme í démanteler le systí¨me d’indemnisation chí´mage des salariés í emploi discontinu.

Hors de l’emploi, point de droit ?

La peur générée par la menace des contrí´les ne peut-íªtre le seul vecteur commun de mobilisation.

Depuis trois ans, l’élaboration d’un nouveau modí¨le d’indemnisation des travailleurs í emploi discontinu, l’enquíªte sociologique menée auprí¨s d’un millier d’intermittents, les permanences sur les Conséquences de l’Application du Protocole, la collaboration au sein du Comité de Suivi avec des syndicats et des partis ont ouvert de nouvelles perspectives.

Les aménagements multiples tels que l’AFT (Allocation de Fond Transitoire) qui a permis í plus de trente mille intermittents de renouveler leurs droits, la reconnaissance í des droits maternité, &... sont le résultat d’actions unitaires et déterminées.

Parce que nous sommes tous concernés par les contrí´les, ensemble et nombreux, refusons d’obtempérer í la politique de destruction d’un paysage artistique et culturel dont la richesse, la vitalité et la nécessité n’est pas í démontrer.

Face aux contrí´les, ensemble et nombreux retrouvons-nous

le 25 Novembre 2006 í 15h

í la Coordination des Intermittents et Précaires d’Ile-de-France

14/16 quai de la Charente 75019 Paris (Métro Corentin Cariou)
pour nous informer, échanger nos expériences, et définir les axes d’une réponse collective

Contact : cap cip-idf.org





Retour en haut de page

 

Retour en haut de page

Commissions | Compte-rendus | Communiqués | Actions ! | Photos, sons, vidéos
Textes officiels | Nouveau modèle | Coordination nationale | Liens | Archives
Accueil | Plan du site | Contact
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0